Les murcs arc-en-ciel

Deux ans après le fiasco du festival, une partie de la communauté LGBT ne s’avoue pas vaincue. Elle revient à la charge avec la campagne « Non à la Discrimination ». Une manière pour cette fraction de rouvrir le débat. La proposition de loi du Sénat laisse présager de sombres augures : l’heure est à l’action.

Après le rendez-vous avorté du Festival Massimadi, après l’initiation par le sénat d’une proposition de loi qui restreint encore plus leurs libertés, une fraction de la communauté LGBT en Haïti se met à l’activisme. En effet, sur les murs de Port-au- Prince depuis Juin, s’affiche leur nouveau combat. Celui d’une jeunesse LGBT en mal de reconnaissance, celui d’une société qui, sur cette question, veut se refaire une morale.

Leave a Reply