L’homosexualité paraît être la bête noire des églises, principalement protestantes. Il est donc normal qu’elles se soient opposées, et s’opposent encore à de telles pratiques. Des articles de presse ont depuis longtemps cherché à questionner les rapports entre l’eglise et ces pratiques jugées pécheresses. Dans un texte datant de 2006, la première publication du genre qu’on ait pu retrouver en ligne, Joel Lorquet, auteur et journaliste, s’interrogeait sur la nécessité de garder la crédibilité de l’eglise, face au déclin des “valeurs spirituelles et morales enseignées par la Bible.”

L’eglise du Nazaréen, dont il est membre du conseil national, a selon lui une position claire par rapport aux pratiques homosexuels. “L’homosexualité est l’un des moyens par lequel la sexualité humaine est pervertie. Nous reconnaissons la profondeur de la perversion qui conduit aux actes homosexuels, mais affirmons la position biblique que de tels actes sont coupables et sujets à la colère de Dieu. Nous croyons que la grâce de Dieu suffit à vaincre la pratique de l’homosexualité. Nous déplorons toute action ou déclaration qui semble impliquer qu’il y a compatibilité entre la moralité chrétienne et la pratique de l’homosexualité. Nous exhortons que l’on prêche et enseigne clairement la norme de la Bible concernant la moralité sexuelle.” écrit-il. 

Pourtant cela n’empêche pas que dans les assemblées protestantes, il y ait des homosexuels. C’est d’ailleurs par le témoignage d’une jeune fille qui fréquente l’église sur le Rocher que s’ouvre son texte. La jeune fille affirmait que dans l’assemblée qu’elle fréquentait, aucun pasteur n’avait jamais parlé contre l’homosexualité.

La présence de ces homosexuels silencieux dans les églises est l’un des aspects abordés dans un autre article datant de 2009, écrit par trois jeunes professionnels: Desrosiers S. Guy, St Jean Samuel, et Desrosiers Lubens. Ils se demandent si l’homosexualité n’est pas proche de s’imposer dans les églises protestantes du pays. 

Leur première question est de se demander ce que la bible dit de l’homosexualité. En épluchant les écritures, les trois auteurs se rendent compte que la Bible ne mentionne que “l’homosexualité masculine”. c’est-à-croire que l’homosexualité n’existait pas chez les femmes.

Le deuxième point est de s’interroger sur l’opinion de l’église elle-même sur l’homosexualité. Si l’eglise catholique, a l’époque de leur article, est catégoriquement contre les couples homos, ainsi que la reconnaissance de leurs liens,  Ils présentent certains sectes religieux, protestants, qui ont un regard bienveillant sur l’homosexualité. C’est d’après eux le cas de “ l’église luthérienne des Etats-Unis” qui a voté le 22 août 2009, par 559 voix pour et 451 voix contre, l’union des pasteurs homosexuels, pour une relation durable et monogame au sein de l’Eglise ».

La troisième question qu’ils abordent concerne l’homosexualité dans les églises haïtiennes. Au regard de l’acceptation plus ou moins formelle observée dans les sectes protestants établis à l’étranger, ils se demandent  comment les églises haïtiennes pourraient véhiculer les mêmes messages. Ceci, tout en respectant leur rôle “d’encourager les gens à respecter les valeurs morales dictées par la Bible et admises par la société elle-même.” 

Ils se rendent compte alors que le risque d’une homosexualite “importee” est grand. Leur raisonnement tient en trois grands points. D’abord, presque toutes églises haïtiennes dépendent d’une autorité étrangère (églises de mission). Ensuite, La majorité de nos pasteurs notoires haïtiens font leurs études à l’étranger, notamment aux Etats-Unis d’Amérique. Or c’est justement dans ce pays que certains sectes protestants ont commencé par reconnaître l’union des homosexuels. Pour finir, l’évidence est qu’il existe beaucoup d’homosexuels dans les églises protestantes, même s’ils se cachent. 

Ces trois considérations leur font craindre des changements dans la maniere des eglises protestantes d’aborder l’homosexualite.

Catholicisme et vaudou

L’Église catholique d’haïti et le vaudou ont également leurs positions face a l’homosexualite. En 2016, au moment ou le festival Massimadi était de tous les débats, l’eglise catholique avait fait sortir une note dans laquelle elle affirmait que “On reconnaît la promotion de la structure naturelle de la famille – comme union entre un homme et une femme fondée sur le mariage. Et le mariage n’existe qu’entre deux personnes de sexe différent “.

Toutefois, la Conférence des Évêques d’Haïti rappelle que « selon L’enseignement de l’Eglise, chaque personne, indépendamment de sa situation sexuelle doit être respectée dans sa dignité et accueillie avec compassion et délicatesse, avec le soin d’éviter toute marque de discrimination injuste et particulièrement toute forme d’agression et de violence ». 

Pourtant, le 8 avril 2016, les portes de l’église Sacré-Cœur des Cayes ont été ouvertes pour chanter une messe en l’honneur des huit ans d’une organisation qui fait la promotion des personnes LGBTI. C’est ce que rapporte Widlore Mérancourt, pour Ayibopost. Jasmin Désir, le responsable de l’organisation UPLCDS, a avoué avoir lui-même été surpris de la réponse positive du clergé catholique, en la personne du père . Dans son homélie de circonstance, le prêtre a même adressee des vœux de succès à l’organisation, véritable havre de paix en plein Cayes, ou pour être membre il suffit de ne pas être homophobe.

Quant au Vaudou, dans le documentaire “Des Hommes et des Dieux” de Laurence Magloire et Anne Lescot, certains des figurants croient qu’ils sont devenus homos à cause des loas. Euvonie Georges Auguste, Grand Serviteur à la Confédération Nationale des Vodouisants Haïtiens, assure que le vaudou accueille les homosexuels sans problème car l’orientation sexuelle des adeptes n’est pas le plus important.

3 Comments

Bradley Cooperreply
June 1, 2017 4:10 pm

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam blandit sem vel neque iaculis, vitae tempus lacus pellentesque. Nullam sed est vel massa laoreet varius. Sed euismod arcu ante, ac lacinia nunc venenatis eget. Sed bibendum, turpis vitae dapibus venenatis, urna ex blandit felis, eu faucibus mi sapien non velit. Aenean eu tempor lectus. Nulla bibendum, ipsum maximus facilisis ultrices, arcu augue facilisis nisi, at facilisis orci risus sed erat mauris eget velit cursus lobortis.

Chris Prattreply
June 1, 2017 4:10 pm

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam blandit sem vel neque iaculis, vitae tempus lacus pellentesque. Nullam sed est vel massa laoreet varius. Sed euismod arcu ante, ac lacinia nunc venenatis eget. Sed bibendum, turpis vitae dapibus venenatis, urna ex blandit felis, eu faucibus mi sapien non velit.

Dave Bautistareply
June 1, 2017 4:11 pm

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam blandit sem vel neque iaculis, vitae tempus lacus pellentesque. Nullam sed est vel massa laoreet varius. Sed euismod arcu ante, ac lacinia nunc venenatis eget. Sed bibendum, turpis vitae dapibus venenatis, urna ex blandit felis, eu faucibus mi sapien non velit. Aenean eu tempor lectus. Nulla bibendum, ipsum maximus facilisis ultrices, arcu augue facilisis nisi, at facilisis orci risus sed erat. Mauris eget velit cursus, lobortis velit mollis, aliquet magna.

Leave a Reply